Chirurgie capillaire : toutes les techniques

L’alopécie masculine ou calvitie est une cause de souci permanent pour de nombreux hommes. Les personnes chauves décident parfois de recourir à des techniques de chirurgie capillaires destinées à regarnir leur cuir chevelu. Nous vous proposons un tour d’horizon des méthodes d’opération de greffe pour personnes chauves les plus courantes.

La technique de la micro-greffe à la bandelette

Cette technique consiste à ôter un fragment du cuir chevelu de plusieurs centimètres de longueur à l’arrière du crâne, et à recouvrir l’incision d’une bandelette trichopytique très fine. Les cheveux prélevés sont ensuite greffés sur les zones chauves, avec un rendement de plus de 85% de bons greffons. Cette technique est adaptée pour presque tous les types de calvitie, car l’incision à la bandelette permet d’obtenir au moins 3000 greffons de cheveux en une seule séance. Mais le cuir chevelu à l’arrière de la tête doit être suffisamment fourni. De plus, ceux qui se rasent régulièrement la tête, ou qui craignent de porter une longue cicatrice à l’arrière du crâne opteront souvent pour d’autres méthodes de greffes.

La technique de greffe au mini-punch

Le mini-punch est un appareil qui permet de raser, ou d’emporter des cheveux en petits tas de forme cylindrique de 2 mm de diamètre. L’appareil est actionné grâce à un moteur électrique, et les cheveux obtenus (5 à 8 unités cylindriques) peuvent ensuite être redécoupés en greffons plus petits avant d’être replantés sur les zones chauves du crâne. On procède ensuite à de petites incisions sur le crâne dégarni, avant d’y implanter les cheveux. Toutefois, il faut laisser un peu d’espace entre deux implantations pour favoriser la respiration cutanée. La repousse des cheveux s’effectue avec succès au bout de 3 à 4 mois. Cette technique convient bien pour les cheveux crépus, mais reste quelque peu onéreuse.

La technique de greffe des unités folliculaires (FUE, pour Folicular Unit Extraction)

La technique FUE consiste à obtenir des micro-greffons très fins à l’arrière de la tête grâce à un micro-punch (appareil d’extraction folliculaire coupant) de 0.7 mm de diamètre. Cet appareil permet d’obtenir des centaines de cheveux de 2 à 3 grains de cheveux qui sont ensuite greffés sur les zones chauves. Le chirurgien réalise de petites incisions sur le crâne dégarni grâce à une aiguille à triple biseau. Il y place ensuite chaque unité, ou graine de cheveu capillaire. La technique de greffe FUE est adaptée pour les petites calvities, et pour ceux qui se coupent les cheveux très courts. En revanche, le coût de l’opération est élevé, et l’intervention du spécialiste peut durer plusieurs heures.

Au final, chacun peut opter pour la technique qui lui semble à la fois la moins chère, mais aussi la plus adaptée en fonction de l’étendue de son alopécie.

Plus d’infos

Pour obtenir un complément d’information sur ces techniques de chirurgie capillaire n’hésitez pas à visiter le site http://www.hairpalace.fr qui donne de l’information claire et complète sur l’implantation des cheveux.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Implants capillaires pas chers

Devant le ‘Diktat’ recrudescent de l’apparence et de la séduction, les hommes sont de plus en plus nombreux à se faire greffer des cheveux, quand le stade de la calvitie est trop avancé. Lorsqu’elle est d’origine génétique ou hormonale, aucune autre méthode que la greffe ne permettra de ‘repeupler’ un crâne dégarni.
cliniques pour cheveuxCependant, la région située au niveau de la nuque et des tempes restera majoritairement fournie.

C’est donc à cet endroit, que des greffons seront prélevés pour être réimplantés dans les zones dégarnies, permettant ainsi une repousse naturelle.

La greffe capillaire connait ses débuts il y a une soixantaine d’années environ et, est aujourd’hui techniquement très au point, mais reste très coûteuse en Europe.

Les années 2000 marquent le début du développement des cliniques de greffes capillaires dans les pays ‘low-cost’, comme le Maghreb.

Cet engouement répond à une clientèle désireuse de bénéficier des dernières avancées technologiques et de tarifs plus compétitifs.


Il faut savoir qu’une greffe capillaire est 30 à 50% moins chère qu’en France. La Tunisie propose des prestations identiques à celles de la France, grâce au renom d’un chirurgien diplômé en France et ayant assisté à la première transplantation faciale. Le Maroc, quant à lui, est certainement devenu la destination la plus prisée en terme d’implantation capillaire, grâce à Gil Mennetrey, grand passionné du cheveu. C’est lui qui initie le tourisme médical, en ouvrant la première clinique de greffes de cheveux à l’Ile Maurice. En 2004, il décide d’ouvrir un centre capillaire à Marrakech. Alors qu’à cette période la greffe capillaire n’en est qu’à ses débuts au Maroc, par manque de personnel d’une part, mais surtout de personnes qualifiées. Les médecins, infirmières et assistantes médicales sont formés en France, et acquièrent ainsi une expertise des dernières techniques de pointe. Le Maroc devient donc une destination ‘sûre’, offrant de nombreuses garanties, quant à la greffe capillaire.

Publié dans Spécialiste de la santé des cheveux | Laisser un commentaire

Technique FUE : informations sur l’implantation capillaire

Micro-greffes de cheveux : la méthode FUE
Une certaine confusion règne dans la désignation des techniques de micro-greffes de cheveux destinées à lutter contre l’alopécie et la calvitie. Ainsi, on parle couramment de FUE, mais il en existe plusieurs sortes, manuelle et nécessitant la chirurgie, ou automatisée, avec un meilleur résultat, et moins d’effets secondaires (pas ou peu d’œdème, pas de cicatrice, pas ou peu de douleur pendant et après l’intervention). Enfin, on vient de breveter une méthode permettant une implantation des greffons totalement automatisée : l’IFA, ou Implantation Folliculaire Automatisée.

Les avantages de l’automatisation

Ce sont principalement :

  • Un coût moindre
  • Une durée d’intervention réduite
  • Une efficacité accrue
  • Des effets secondaires diminués et plus de confort pour le patient.

Pour qui ?

Comme pour les micro-greffes effectuées de manière chirurgicale traditionnelle, manuellement, la méthode FUE s’adresse essentiellement aux personnes qui ont une croissance normale des cheveux sur les côtés et l’arrière de la tête, car c’est là que seront prélevés les greffons. Néanmoins, son efficacité plus importante, avec davantage de greffons intacts, permet de traiter des situations d’alopécie ou de calvitie plus avancées.


D’autant plus que l’implantation des cheveux se fait de manière plus précise et plus rapide.
C’est une méthode destinée aussi aux personnes qui cherchent un excellent résultat sur le plan esthétique, avec un effet d’implantation plus régulier.
Dans la mesure où le coût est moindre, la technique vise aussi à attirer des clients qui ne pouvaient pas envisager l’intervention traditionnelle pour des raisons financières.

Les tarifs

Avec la chirurgie d’implantation capillaire, autour de 3000 euros pour une zone de greffe. Avec les techniques automatisées, l’opération peut être réalisée à partir de 1800-2000 euros pour la même surface, soit une économie du tiers.

Publié dans Spécialiste de la santé des cheveux | Laisser un commentaire

Micro-Greffe de cheveux et implantation capillaire

La micro-greffe de cheveux
micro-greffe de cheveux
Pour lutter contre l’alopécie et la calvitie, on pratique greffes, micro-greffes et implants capillaires. Les techniques courantes sont au point, même si ces interventions sont onéreuses.

Pour qui ?

Les micro-greffes ne résoudront pas tous les problèmes, en particulier pas chez ceux qui souffrent de calvitie totale. Pour que l’intervention soit efficace, il faut en effet avoir une croissance normale du cheveu sur les côtés et l’arrière de la tête. Ces zones seront utilisées pour l’intervention.

L’intervention chirurgicale

Elle consiste à prélever une partie postérieure du cuir chevelu, sans récepteurs de DHT pour éviter la chute des cheveux, pour la transférer à la partie à traiter. Ce sont des micro-greffes de 1 à 3 cheveux. L’intervention se fait sous anesthésie locale sans hospitalisation. Il faut en général trois ou quatre interventions successives, selon le degré d’alopécie.

Effets secondaires et complications

Comme pour toute intervention chirurgicale, des problèmes peuvent apparaître :

  • Le corps peut rejeter les implants
  • Les cheveux peuvent pousser de manière anarchique et non homogène
  • Il peut y avoir des cicatrices, des hémorragies
  • Des risques d’infection et d’inflammation existent

Les prix

Les tarifs pratiqués peuvent varier, mais voici une fourchette indicative :


Le cheveu greffé coûte entre 2,20 et 2,50 euros, pour un greffon (ou unité folliculaire) autour de 5,50- 6,00 euros. A cela, il faut rajouter des frais fixes forfaitaires pour la salle d’intervention chirurgicale et les instruments nécessaires à l’opération (autour de 500 à 600 euros). Il faut donc compter entre 3000 et 7000 euros par séance, à moduler selon le nombre de cheveux que l’on souhaite retrouver, le nombre de greffons et la technique chirurgicale employée. C’est la technique FUE qui a actuellement le vent en poupe.

Publié dans Spécialiste de la santé des cheveux | Laisser un commentaire

Comment faire repousser les cheveux

Comment favoriser la repousse des cheveux ou lutter contre l’alopécie ?
favoriser la repousse du cheveux
Pour lutter contre l’alopécie, il convient de s’attaquer à ses causes.

Compléments alimentaires

Un lien entre alopécie et carences alimentaires a été prouvé : on peut dès lors tenter de réformer son alimentation (en mangeant plus sain et plus équilibré), mais lorsque les carences sont avérées, il peut être intéressant d’avoir recours à des compléments alimentaires. Un apport en Fer, Zinc, Soufre et Vitamines B se révélera indispensable. La levure de bière est connue pour son effet bénéfique.

Soins réguliers du cheveu

On peut aussi améliorer la santé du cheveu en choisissant des produits de soins adaptés : éviter les shampooings agressifs, trop dégraissants ou de mauvaise qualité. Utiliser un shampooing doux, gainant, par exemple à base d’ortie qui favorise la tonicité du cheveu. Eviter les séchages agressifs à l’air chaud. Pensez aux masques capillaires, que ce soient ceux du commerce ou des masques naturels : huile d’olive ou d’argan, argile ou henné (même si ces deux produits ont tendance à dessécher), avocat. Effectuer le rinçage au thé (vert ou noir), dans de l’eau agrémentée de quelques gouttes de citron, de vinaigre ou d’huile essentielle de citron.

Les médicaments

Il en existe plusieurs, le plus connu étant le Minoxidil, une lotion à usage local que l’on applique directement sur les zones du cuir chevelu atteint par l’alopécie. Néanmoins, ce produit n’est pas sans effets secondaires (comme la croissance de duvet sur le visage et le corps, des problèmes de vue, des problèmes cardiaques, des maux de tête, entre autres). Mieux vaut donc en parler avec son médecin.
D’autres produits circulent, en particulier sur internet : l’Adénogène, l’Innovate, le T-flav, le Crinagen. Leur efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement. Ne pas hésiter à questionner votre médecin ou votre pharmacien.

Publié dans Spécialiste de la santé des cheveux | Laisser un commentaire

Alopécie, Calvicie

Tout le monde perd des cheveux : c’est un phénomène naturel et normal. La chevelure se reconstitue en fait continuellement. Cependant, avec l’âge, les cheveux deviennent plus fins et plus clairsemés. Chez certaines personnes, la perte de cheveux est plus importante et plus précoce.

Alopécie et calvitie

On appelle « alopécie » la chute progressive des cheveux, tandis que la « calvitie » est une alopécie extrême, ou encore le stade ultime de la perte de cheveux, lorsque l’on devient chauve.

Homme qui a perdu ses cheveux : Alopécie, calvicie

Il peut d’ailleurs s’agir d’une calvitie totale ou partielle, c’est-à-dire limité à une partie du cuir chevelu, souvent le sommet du crâne, surtout chez l’homme.

Qui est touché ?

L’alopécie ou perte de cheveux touche tout le monde, mais à un degré divers. Les hommes sont souvent plus touchés que les femmes. Mais l’alopécie est un processus naturel, surtout après 50 ans, lié au vieillissement. Lorsque l’alopécie est plus précoce, elle peut relever de causes diverses.

Les causes

L’alopécie masculine relève de causes hormonales, puisque les androgènes tendent à atrophier le follicule pileux ; à l’inverse, les hormones de la femme, comme les oestrogènes, sont protecteurs du cheveu.
De même que le type de cheveux, la tendance à l’alopécie est inscrite dans le patrimoine génétique, même si aucun gène spécifique n’a été mis en évidence.

Mode de vie : une alimentation carencée – en particulier en vitamines et minéraux – fragilise le cheveu et donc l’apparition de l’alopécie. Celle-ci est réversible si le trouble est corrigé. Le stress peut aussi provoquer une perte ponctuelle et massive de cheveux.

Les traitements, en particulier la radiothérapie et la chimiothérapie. Cette dernière bloque la mitose (division cellulaire) et donc la croissance du cheveu. L’alopécie médicamenteuse est réversible à l’arrêt du traitement.

Publié dans Spécialiste de la santé des cheveux | Laisser un commentaire